jeudi 28 décembre 2006

Au Musée

Un compte-rendu de ce que nous avons vu au Musée des Beaux-Arts:

D'abord une partie de l'exposition permanente, avec de beaux paysages, des portraits et des scènes mythologiques de l'école hollandaise. J'aime beaucoup les portraits, même s'il s'agit de commandes, le "polaroïd" de l'époque?, je suis toujours touchée par ces tranches de vie.
Un peu de peinture italienne et anglaise, également.

Et surtout, le tableau de Lacour Vue d'une partie des quais de Bordeaux:


Plus de précisions ici.

Une petite idée, vraiment succinte, de cette vision panoramique!

En cours de restauration (à partir de février on pourra assister en direct au travail de la personne lui "faisant une beauté") ce tableau fera partie de la prochaine exposition "Panorama de Bordeaux de l'Ancien Régime à l'Empire" du 11/05/07 au 30/09/07.

Ensuite nous avons rencontré les Passants de Bordeaux de Paul Fréour. Des instantanés croqués sur le vif dans la rue puis enduit à l'atelier avec de la peinture brune, étendue d'essence avec un passage à la presse et une reprise des contours à l'encre noire et à la plume d'oie, avec quelques touches de couleurs en peinture à l'essence. (c'est ce qui est dit dans la documentation, en tout cas!)

On croise des jeunes, des vieux, toutes les classes sociales. Il n'y a aucun fil directeur, on déambule parmi eux comme si nous aussi nous promenions avec l'artiste. Un reproche :un peu court tout de même.

Nous en sommes restés là, préférant un bon chocolat chaud à la poursuite de la visite.

Un bon point aux enfants de Cendrinox qui ont été très sages. Richard B. l'a été un peu moins, mais que voulez-vous, cette atmosphère culturelle lui monte au cerveau à chaque fois et lui donne des envies de commentaires décalés. Pour notre plus grand plaisir, il faut le reconnaître!

2 commentaires:

cendrinox a dit…

Il y a pire que Richard B. dans le décalage : ce guide qui m'a demandé si je le trouvais "normal". Moi qui aime frôler l'anormal à longueur de journée, évidemment je l'ai rassuré. Un beau gosse blondinet comme lui aurait sûrement donné envie à plus d'une de se frotter à l'"hors-norme" ...

traitdejupiter a dit…

cendrinox > la dame qui lui a fait cette réflexion venait peut-être d'une autre dimension où rencontrer un guide serviable dans un musée relève de l'aberration...
Elle a eu tort de se méfier, il était intéressant à plusieurs points de vue,je crois