jeudi 1 mars 2007

En sursis

Quand je vous dis que je travaille trop et que cette semaine ayant commencé par une agrafe de 15 mm dans un doigt il n'y avait pas de raison pour que les choses s'améliorent.

Ce matin je vais chercher des matériaux et au moment de remonter la ridelle...

Une ridelle, vous dites-vous, mais qu'est-ce donc?

C'est la partie latérale du plateau du camion. On peut l'abaisser pour charger plus facilement. Ou on peut carrément l'enlever, c'est pour cela qu'elle n'est pas fixée seulement emboîtée.

Et qu'elle peut tomber. Sur mon pied, par exemple!

Voilà.

Je vais essayer de survivre à cette semaine...

image trouvée

6 commentaires:

bruno a dit…

je te propose d'arrêter le travail pendant une semaine, de respirer et même de venir dans ma petite maison jaune, histoire de décompresser !

AngeMarine a dit…

Aïe !!!

yann a dit…

au passage, c'est marrant mais "ridelle" pour moi, c'est l'autre nom des barrieres qu'on met aux lits d'hopital...
c'est marrant non?

comment ça non?

;)

yann

traitdejupiter a dit…

bruno > impossible de m'arrêter, sinon c'est toute l'entreprise qui s'arrête aussi.
Les joies de l'artisanat...
Je vais me reposer un peu plus, ça devrait aller!
Merci de ta sollicitude, Bruno!

angemarine > en fait c'est une heure après que ça a commencé à être douloureux, mais ce n'est pas grand chose. J'ai mis de l'arnica, je vais avoir un pied tout bleu, c'est sympa, c'est ma couleur préférée!

yann > tu es toujours le bienvenu pour nous faire partager ton savoir, Yann!
J'aurais aimé avoir des ridelles à mon lit quand j'avais 10 ans et que j'en suis tombée en pleine nuit en m'explosant le nez sur le coffre à jouet en bois très dur situé à côté...
Oui, je suis une maladroite de classe internationale, parfois. Mais pas tout le temps, heureusement!

Cendrinox a dit…

Hé hé et quand c'est un apprenti qui se casse la figure en se prenant le pied dans ladite ridelle, un lundi matin après un long WE et une longue troisième mi-temps, chic chic, c'est une palette de papelards à remplir pour l'ACCIDENT DU TRAVAIL ...

traitdejupiter a dit…

cendrinox > oui, je connais ça! C'est pour cela que je cotise au même taux AT que mes ouvriers, on ne sait jamais...
Là ce n'est pas méchant, un bel hématome, c'est tout. (la même mésaventure était arrivée à un de mes salariés il y a quelques années. Bilan : pied cassé et un mois d'arrêt!)