lundi 30 avril 2007

Deniers publics

Dans mon travail, je cotoie parfois les représentants des municipalités.
Quand ils font des travaux d'une certaine importance sur des bâtiments publics, ils lancent une procédure de "marché public", c'est-à-dire qu'ils passent une annonce officielle de façon à ce que des entreprises proposent leurs services et que tout soit transparent.
Le but est d'éviter le "copinage" ou pire... Tout est clair et tout est cadré, normalement.
Cependant il arrive, il m'est arrivé récemment!, que le projet soit mal étudié et qu'en fait lors de la réalisation des travaux, il faille faire des travaux supplémentaires pour que le résultat soit conforme à la norme, ou tout simplement pour qu'il soit bien fait.
Quand un architecte crée un bâtiment il arrive parfois qu'il y ait des oublis ou des malentendus et qu'en cours de travaux on s'aperçoive qu'il manque un bout de mur à un endroit, par exemple.
Pas de problème, on construit comme il faut que cela soit construit.
Et comme ce n'est pas prévu, il y a un surcoût. C'est évident, non?
Mais quand les responsables, architecte et autres conseillers municipaux en charge du dossier, vous rétorquent que c'est vous qui n'avez pas fait votre boulot, qui avez mal lu les plans, etc, etc, et qu'ils ne paieront rien de plus... ça énerve.

On a juste un peu l'impression de se faire avoir.

Et ça arrive TRES souvent sur ce genre de chantier.

Dans certaines communes on "gère" bien l'argent public, je vous le dis!
(par contre je ne dis pas que c'est mal pour les administrés, entendons-nous bien. Ce que je conteste c'est qu'on profite ainsi des entreprises en se réfugiant derrière la lourdeur administrative et le budget serré. Personne n'assume ses bêtises et c'est l'artisan qui paie. C'est usant!)

7 commentaires:

cendrinox a dit…

Ben ...

Tu sais bien que le copinage passe à travers toutes les mailles des filets : faux marché public qui demande d'autres devis bidons, moins-disant qui attrappe les marchés et qui gagne leur croûte en effectuant des avenant très coûteux, etc ...

De toutes les façons, existe-t-il un architecte qui dans un seul chantier fait zéro faute ?

traitdejupiter a dit…

cendrinox > personne ne peut travailler sans se planter, bien sûr.
Mais là, j'ai vraiment l'impression qu'à l'incompétence et à l'inexpérience de l'archi, s'ajoute la roublardise (pour ne pas dire plus!) des élus municipaux.
Je trouve que c'est assez grave, quand même!

Pharamond a dit…

Aux USA on ferait un procès.

Anonyme a dit…

Message codé : je rentre de congés, j'ai fait le grand pont et en plus, je remet ca bientot (soual a fini les SMS)

traitdejupiter a dit…

pharamond > oui, sûrement!
Je suis assez énervée par cette situation mais si cela ne dégénère pas d'avantage je vais en rester là. Tout en gardant cette affaire en mémoire pour une prochaine fois...

anonyme > message reçu! Contente de te voir ici faute de la faire en direct!

Papilles et Pupilles a dit…

Je n'aimerai pas avoir à travailler avec l'administration. Il me semble que les circuits de décision, de paiement, de ceci ou de cela sont d'une longueur atroce.

traitdejupiter a dit…

papilles et pupilles > c'est surtout l'impression d'impuissance qui est dure à vivre quand les rouages se grippent...
Il y a des problèmes pour faire exécuter les travaux car les artisans rechignent à soumissionner par peur des lourdeurs, on se demande pourquoi?!